Julien est un des seuls « vendeur de fourmis » en Belgique. Il fabrique et/ou expédie des formicariums, des aires de chasse, des colonies de fourmis, de la nourriture… dans nombre de pays ! Julien est un passionné, expert, bref il serait « des nôtres », que cela ne nous étonnerait pas…

Quand t’es-tu découvert cette passion pour les fourmis ?

Les fourmis m’ont toujours fasciné je pense, mais c’est à l’adolescence que j’ai appris qu’ il était possible de maintenir des colonies en captivité, j’avais déjà une bonne expérience en terrariophilie et aquariophilie, peu à peu les fourmis ont remplacé lézards et poissons dans mes installations et je n’ai plus jamais arrêté…

Aujourd’hui, tu es très calé, comme un scientifique ?

Je ne prétends pas avoir la science infuse mais j’ai énormément lu et étudie tout ce qui traitait de myrmécologie en français et néerlandais d’abord , ensuite j’ai appris l’anglais en discutant avec des contacts, en regardant des documentaires et films en anglais pour avoir accès à la majorité des ouvrages scientifiques. Aujourd’hui, je peux effectivement « tenir le crachoir » à la plupart des spécialistes grâce à toutes ces informations accumulées au fil des ans…

Que peut nous enseigner le monde passionnant des fourmis ?

Énormément de choses : leur mode de fonctionnement, leur mode de communication (principalement olfactif grâce aux phéromones), leur physiologie spécialisée à l’excès, sont des sources d’inspiration pour de nombreux travaux avec des débouchés en biochimie, biomécanique, biomimétisme, informatique, agriculture, écologie….

Est-ce pratique d’accueillir des fourmis chez soi ?

Tout dépend de l’espèce choisie ; il existe plus de 12000 espèces de fourmis recensées à l’heure actuelle avec autant de comportements, morphologies et besoins différents !

Mais beaucoup d’espèces sont assez simples à maintenir à peu de frais !
C’est une passion que l’on peut commencer avec un budget quasiment nul ; quelques tubes à essai (éprouvettes en verre), de l’eau et du coton et vous pouvez vous mettre à la recherche d’une reine dans votre jardin pour démarrer une colonie !
Leur régime alimentaire opportuniste vous permettra de les nourrir avec des produits de consommation courante, et s’il s’agit d’une espèce locale, pas besoin de chauffage !
La plupart des passionnés ont commencé avec de petites colonies maintenues dans des éprouvettes dans une boite à biscuit….

En ces temps de confinement, n’est-ce pas très utile d’avoir une passion qu’on peut exercer chez soi ?

En ce qui me concerne elle représente certainement un moyen d’évasion , elles sont tellement différentes de ce que l’on connait que j’ai parfois l’impression d’étudier des « aliens ».

Les terrariums avec une colonie de fourmis dedans forment un microcosme fascinant surtout si on commence à y ajouter des plantes et d’autres organismes vivants comme des décomposeurs…
Là on arrive à une sorte de petit monde autonome avec les fourmis en super-prédateurs…

Tu aimes passionnément les fourmis, et tu es intarissable sur leur bien-être ?

Effectivement , je commence à trouver leur monde plus logique que le nôtre sur bien des points…
Et ma fascination est sans limite, partout où je vais je finis toujours accroupi quelque part, à observer les fourmis, à force mes proches s’habituent doucement (rire).

Je ne sais pas si je suis intarissable sur leur bien-être mais j’aime essayer de comprendre leur fonctionnement et reproduire les conditions idéales pour leur maintien fait partie du jeu !

Au point de vue écologique, qu’est-ce que cette passion peut apporter ?

Avant tout de la compréhension je dirais ; la qualité principale des fourmis je pense que c’est leur efficience, l’humain pourrait s’en inspirer sur bien des points et se rappeler par exemple que la notion de « déchet » n’appartient qu’à l’homme, et n’existe pas dans la nature…. où tout est systématiquement et intégralement recyclé de manière vertueuse !

Visitez l’univers passionnant de Julien (et des fourmis !) sur le site internet. La page Facebook. Le compte Instagram. La chaîne Youtube. La presse en a parlé ici.

Renseignement pour les écoles, musées, expos : voir ici.

.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.